EDF-CNPE du Tricastin

Année d'implantation sur le site : 1974
Effectif moyen : 1410 personnes
Informations fournies par le chef de mission communication du site
Communes concernées :
Ardèche : Bourg-Saint-Andéol, Saint-Just d’Ardèche, Saint-Marcel-d’Ardèche, Saint-Martin-d’Ardèche, Saint-Montan, Viviers ; Drôme : Bouchet, La Baume-de-Transit, Chantemerle-lès-Grignan, Clansayes, Donzère, La Garde-Adhémar, Les Granges-Gontardes, Montjoyer, Montségur-sur-Lauzon, Pierrelatte, Réauville, Rochegude, Roussas, Saint-Paul-Trois-Châteaux, Saint-Restitut, Solérieux, Suze-la-Rousse, Valaurie ; Gard : Pont-Saint-Esprit ; Vaucluse : Bollène, Lamotte-du-Rhône, Lapalud, Mondragon

Activités /

Cet établissement est situé sur le complexe industriel du Tricastin

Centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) du Tricastin situé sur la commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux, en bordure du canal de dérivation du Rhône (canal de Donzère-Mondragon). Il produit en moyenne 25 milliards de KWh par an (environ 5% de la production nationale d’électricité d’origine nucléaire), à partir de 4 réacteurs de 900 MW chacun.

Historique de l'établissement /

  • 1974 : mise en chantier de la centrale électrique EDF.
  • 1980 : mise en service des unités Réacteur à Eau sous Pression 1 et 2.
  • 1981 : mise en service des unités Réacteur à Eau sous Pression 3 et 4.
  • 2003 : certification ISO 14001 de la centrale électrique.
  • 1990-1993 : premières révisions décennales des 4 réacteurs.
  • 1998-2004 : secondes révisions décennales des 4 réacteurs.
  • 2009-2014 : troisièmes révisions décennales des 4 réacteurs.

Réglementation du site /

  • Le décret du 2 juillet 1976, modifié en 2004, autorise la création des quatre tranches de la centrale.
  • L’arrêté du 7 février 2012 fixe les règles générales relatives aux INB (Installations nucléaires de base).
  • Autorisation de prélèvements d’eau et de rejets d’effluents liquides et gazeux (décisions de l’ASN du 13 mai 2008 homologuées par l’arrêté ministériel du 8 juillet 2008).

Les risques et leur effets /

Périmètre à risques (PPI) : 10 000 m (extension prévue prochainement)
Scénario majorant associé : accident nucléaire avec rejets radioactifs
Caractéristiques de danger
Pictogrammes de danger
Risques majeurs
Produit(s) radioactif(s)
Rejets radioactifs, contamination

Moyens de secours humains /

  • Dispositif d’astreinte
  • Présence 7j/7, 24h/24 d’équipes d’intervention EDF de lutte contre l’incendie et de secours à victime
  • Dispositif d’intervention 7j/7, 24h/24 de la Force d’action rapide nucléaire nationale d’EDF
  • Service médical formé au risque radiologique

Moyens de secours matériels /

  • Centre de gestion de crise
  • Moyens fixes et mobiles de secours et de contrôle de la radioactivité
  • Service médical équipé pour les contrôles radiologiques et la décontamination des salariés
  • Moyens de lutte contre l’incendie et de secours à victime
  • Matériels de secours de la Force d’action rapide nucléaire (FARN) nationale d’EDF
La sécurité au quotidien

Mesures de prévention des risques /

  • Barrières de sûreté : gaines des crayons combustibles, enveloppe du circuit primaire, enceinte de confinement
  • Fonctions de sûreté : contrôle de la réaction en chaîne, refroidissement du combustible, confinement de la radioactivité
  • Campagnes de maintenance régulières
  • Plans de mobilisation
  • Formation des intervenants

Actions de communication et sensibilisation /

  • Visite du site
  • Lettre externe mensuelle
  • Participation à des forums, des expositions, des salons…
  • Rapports et bilans annuels
Photo(s)