Les bons réflexes en cas d’alerte

Voici les attitudes à adopter pendant et après une situation d'urgence. Ces consignes doivent être appliquées dès que l’alerte est donnée et être respectées scrupuleusement jusqu’à la fin de l’alerte. Il en va de votre sécurité et de celle de vos proches. Mémorisez bien ces consignes afin d’être capable d’adopter immédiatement ces bons réflexes en cas d’alerte !

Mettez-vous rapidement à l’abri dans le bâtiment le plus proche

  • Ne restez pas à l’extérieur ni dans votre véhicule.
  • Fermez les portes, les volets et les fenêtres.
  • Si vous le pouvez, arrêtez la ventilation, le chauffage et la climatisation, calfeutrez les ouvertures et les aérations.
  • Installez-vous de préférence dans une pièce sans fenêtre. Si ce n’est pas possible, évitez de rester à côté des vitres, pour ne pas risquer d’être blessé par d’éventuels éclats de verre.
  • Si vous êtes dans un logement équipé d’une pièce « confinable », utilisez-la.
  • Pensez éventuellement à faire rentrer les animaux domestiques.

Tenez-vous informé par la radio et respectez les consignes des autorités

  • Tant que l’alerte n’est pas levée, restez confiné.
  • Informez-vous sur la situation et son évolution en écoutant la radio : France Bleu, France Info et France Inter, diffuseront des bulletins réguliers.
  • Suivez également les sites internet et les comptes twitter et facebook officiels des préfectures ou de votre mairie.
  • Le cas échéant, des informations pourront être diffusées par téléphone ou par des véhicules d’alerte munis de haut-parleurs.
  • Ne procédez à l’évacuation que si la consigne est donnée par le préfet.

N’allez pas chercher vos enfants à l’école, restez à l’abri

  • Vos enfants sont mis en sécurité par leurs enseignants qui connaissent les consignes.
  • En vous déplaçant, vous mettriez votre vie en danger et gêneriez les secours en encombrant les routes.

Évitez de passer des appels téléphoniques

  • Les réseaux téléphoniques doivent rester disponibles pour les services de secours.
  • Écourtez la conversation si l’appel ne vient pas des autorités.

Consignes complémentaires

  • Évitez toute flamme ou étincelle. Ne fumez pas.
  • Restez patient et occupez les enfants par des jeux calmes.
  • Si vous sentez une gêne pour respirer, placez un linge humide sur le visage et respirez à travers.

Recommandations à suivre si un ordre d’évacuer est donné

L’évacuation peut être ordonnée dans des cas très particuliers. Appliquez-la uniquement sur demande du préfet.

  • Rassemblez vos affaires indispensables (papiers d’identité, médicaments, argent) dans un sac bien fermé.
  • Coupez le gaz, l’électricité et l’eau.
  • Fermez les volets, les fenêtres et les portes à clef.
  • Rejoignez le lieu de regroupement qui vous aura été indiqué.
  • Restez à l’écoute des autorités et respectez leurs consignes délivrées à la radio (France Bleu, France Info, France Inter), ainsi que sur les sites et réseaux sociaux de la préfecture et des mairies.
  • Les enfants à l’école seront conduits par les autorités dans des établissements hors de la zone à risque ; le rapprochement des familles se fera dans un deuxième temps.

Voir comment être bien préparé à une éventuelle évacuation dans « Les conseils pour se préparer ».

L’alerte est terminée : sortez de votre lieu de mise à l’abri

Vous entendez le signal de fin d’alerte – son continu d’une durée de 30 secondes - cela indique que le risque est passé et que les consignes sont levées.

  • Otez les dispositifs de calfeutrage.
  • Remettez en service la ventilation et le chauffage.
  • Aérez longuement les locaux, ils contiennent peut-être des résidus de gaz pouvant s’avérer dangereux à terme.
  • Après une évacuation, ne retournez à votre domicile que lorsque les pouvoirs publics vous en donneront l'autorisation.
  • Restez attentif à d'éventuelles consignes des autorités sur la persistance de certains risques : état de la circulation, consommation de l’eau du robinet et d’aliments issus des zones éventuellement contaminées, etc.